Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Documentation :

Lisez La sixième édition de Le Tour de Solidarité Laique

lundi 1er juin 2020, par webmaster

BONJOUR,
Alors que certains pays de l’Europe amorcent le déconfinement, Haïti connaît une augmentation vertigineuse des cas de contamination liés au Covid-19. En une semaine, soit du 15 au 24 mai, le nombre de cas testés positifs passe de 234 à 817 personnes et de 20 à 25 décès. Une situation qui ébranle le tissu social haïtien et accroît le stress quotidien de la population. De plus, le système sanitaire est défaillant et dépourvu des capacités minimales pour accueillir un nombre important de personnes infectées. Ajoutées à tout cela, les structures de prise en charge des patients COVID ne sont pas clairement identifiées.

Par ailleurs, le gouvernement haïtien vient d’adopter en Conseil des ministres un décret prolongeant l’Urgence sanitaire pour deux mois, du 19 mai au 19 juillet 2020. Ce décret maintient les mesures de restriction à savoir : les écoles, les universités, les péristyles ou temples vaudous, les églises, les mosquées et tous les autres lieux de culte, les bars restaurants, les discothèques, les aéroports internationaux, les frontières terrestres et maritimes demeureront fermés. Avec l’absence des services sociaux de base (eau, électricité, assainissement et nourriture) et le fait que la majorité de la population haïtienne vit au jour le jour, les mesures de distanciation sociale recommandées seront respectées très difficilement.

Et qu’en est-il de l’éducation ? Nos écoliers et étudiants (tes) sont double fois victime de cette pandémie. Ils sont forcés de rester chez eux et le système éducatif ne leur permet pas de suivre des cours à distance. Le ministère de l’Éducation pour sa part, fait face à toute sorte de contraintes. Dans un premier temps, la plateforme de ressources éducatives et d’apprentissage numérique destinée à accompagner les agents éducateurs et les élèves (PR@TIC) ne peut pas être efficace sans électricité et une bonne connexion d’internet. Dans un second temps, la grève des enseignants des écoles publiques et privées complique davantage les choses à tel point qu’un groupe de professeurs grévistes a décidé de se confiner au local de la direction départementale de Nord-ouest du MENFP. Ils réclament d’un côté les arriérées de salaires et d’un autre côté la subvention promue par l’État aux écoles privées. En dépit de tout, le MENFP annonce la réouverture des classes pour le 03 août ou le 03 septembre prochain, une stratégie à suivre...

Les partenaires internationaux membres du CLIO qui craignaient une aggravation de cette crise ont monté un plan de réponse COVID-19 avec l’appui des agences des Nations unies et d’autres acteurs. Ils ont identifié des acteurs qui pourraient catalyser les fonds pour la réponse sanitaire COVID-19 en s’assurant que les ONGs sont représentées aux côtés de l’État central. Un autre facteur important à la crise est la déportation massive des Haïtiens des États unis et le retour volontaire de ceux et celles de la République Dominicaine. Suivant les données de l’OIM, un total de 17,314 migrants haïtiens sont retournés en Haïti durant la période de crise soit du 16 mars au 28 avril.

Durant cette période pandémique, Solidarité Laïque et ses partenaires se mobilisent pour pouvoir accompagner les populations les plus vulnérables et enclavées du Grand-Sud. Dans ce nouveau numéro spécial Covid -19, vous découvrirez les actions de nos partenaires dans la Caraïbe, en France et en Haïti.
Bonne lecture !

Junior Mercier,
Chef de mission