Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Publications > Brèves :

Le secteur agricole, la solution négligée …

jeudi 28 novembre 2019, par webmaster

« Le secteur agricole, la solution négligée …
 »
Haïti est un pays montagneux avec une population estimée à environ 10,7 millions d’habitants par l’Institut haïtien de statistique et informatique (IHSI) en 2015. Ils sont également 4 millions d’Haïtiens vivant à l’étranger, principalement aux États-Unis, en République dominicaine, au Canada, au Brésil, au Chili et dans d’autres pays du monde. Il est difficile de calculer le niveau de croissance dans le contexte actuel, mais certains économistes l’ont estimé proche de zéro pour 2018/2019. Selon l’Indice de pauvreté multidimensionnelle d’Haïti, 49,4% de la population haïtienne est dans une pauvreté multidimensionnelle et 24,7% de celle-ci affecte les zones rurales. La population pauvre continue également de connaître un accès limité aux infrastructures et aux services dans des domaines critiques tels que l’éducation, l’eau, l’électricité et la santé. La crise politique actuelle aggrave la situation économique et un plus grand nombre de personnes risquent de tomber en dessous du seuil de pauvreté si cette crise se poursuit.

L’économie haïtienne n’a pas connu de croissance significative et transformatrice au cours des cinq dernières décennies. Haïti est confronté à des défis liés à l’ensemble des objectifs de développement durable. La croissance moyenne a été d’environ 1,4% au cours des cinq dernières décennies, contre une croissance démographique de 1,8%. Avec un revenu par habitant estimé à 818 USD et un indice de développement humain (IDH) de 0,493, Haïti est le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental. Les niveaux élevés de pauvreté et d’inégalité excluent une partie substantielle de la population des avantages de la production. À cet égard, l’expansion du secteur agricole offre un grand potentiel de croissance économique, de création d’emplois et d’amélioration de la répartition des revenus, compte tenu de son importance pour l’économie, qui représente un quart du produit intérieur brut (PIB), selon le rapport de la Banque de développement des Caraïbes (CDB) en décembre 2017.

En 2014, Haïti a réussi à exporter pour 917 millions de dollars de biens et services, alors que les importations ont totalisé 3,4 milliards de dollars. Il est important de mentionner que les importations mondiales représentent en moyenne 40% du PIB. (…)
Lire tout l’article dans la BIC du mois d’octobre 2019 et sur ce blog : (http://alc-noticias.net/en/2019/10/23/haiti-crisis-and-food-security-a-catch-22-situation/) .

Prospéry Raymond
Directeur Christian Aid Président du CLIO