Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Publications > Brèves :

Le temps passe et n’attend personne. Le seul temps qui compte est le temps qu’on prend. (Maxon Julien)

jeudi 3 janvier 2019, par webmaster

Ah le temps… ! Haletant Questionnement !
(29 décembre 2018)
Le temps passe et n’attend personne. Le seul temps qui compte est
le temps qu’on prend. (Maxon Julien)
L’année 2018 passe vite, n’est-ce pas ? jou yo kouri, c’est pour le moins ce que vous avez comme impression depuis quelques années. « Ki lè ane sa gen tan pase la », s’exclameront plus d’un en effet. En ces derniers jours de 2018, j’ai une question de base plutôt simple et bête pour vous : avez-vous pris le temps de… ?
Bizarrement je fais rarement des posts, mais j’ai décidé de prendre le temps de faire celui-ci, sous forme de questions.
1. En 2018, avez-vous pris le temps de vous aimer comme personne ne vous a jamais aimé ?
2. En 2018, avez-vous pris le temps de jeter un regard rétrospectif sur vous même ?
3. En 2018, avez-vous pris le temps de réaliser tout le temps gaspillé dans des futilités ?
4. En 2018, avez-vous pris le temps de reconsidérer vos priorités ?
5. En 2018, avez-vous pris le temps d’apprendre enfin de vos échecs et déboires ?
6. En 2018, avez-vous pris le temps d’aider quelqu’un de manière désintéressée ?
7. En 2018, avez-vous pris le temps de manifester votre reconnaissance envers quelqu’un ?
8. En 2018, avez-vous pris le temps de connaître la personne que vous êtes réellement et votre raison d’être là où vous êtes ?
9. En 2018, avez-vous pris le temps de poser des actes nobles qui traversent et l’espace et le temps ?
10. En 2018, avez-vous pris le temps de jouir du fruit de votre travail ?
11. En 2018, avez-vous pris le temps de travailler et d’agir de manière à vous offrir un avenir meilleur ?
12. En 2018, avez-vous pris le temps d’apprécier ce que vous avez en attendant la
matérialisation de ce que vous attendez ?
13. En 2018, avez-vous pris le temps de penser à l’éternité et votre propre éternité ?