Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Commissions CLIO > Commission Education :

Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF) 2018-2028

mardi 23 octobre 2018, par webmaster

En 2010, après avoir consulté à Port-au-Prince différents acteurs tant de la société civile (fédérations, associations, syndicats de directeurs et d’enseignants) que politique (partis politiques et commissions d’éducation au Parlement) et réalisé trois (3) forums régionaux (à Madian dans les Nippes, à Ouanaminthe dans le Nord-Est et à Port-de-Paix dans le Nord-Ouest), le Groupe de Travail sur l’Éducation et la Formation (GTEF), créé par le Président de la République en 2007, a dégagé et proposé les grandes orientations à donner à l’éducation et à la formation en Haïti jusqu’à l’horizon 2030.
Sur la base de ces recommandations, au cours de la période 2010-2015, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) a préparé et mis en œuvre son plan quinquennal en réponse aux différents problèmes qui ont été identifiés à l’échelle nationale portant notamment sur la quantité et la qualité de l’offre scolaire à tous les niveaux ainsi que sur la structure de gouvernance du système éducatif en regard de sa faible capacité à planifier et à gérer en vue de répondre efficacement aux besoins éducatifs des différentes couches de la population et de fournir au pays les ressources humaines dont il a besoin pour se développer.
Le bilan produit à la fin du processus en 2016 a montré que certains progrès ont été réalisés sur différents points. Citons, entre autres, les normes qui sont établies pour réguler la construction des bâtiments scolaires, le cadre politique défini pour la formation des maîtres ainsi que l’amélioration de leurs conditions de travail, la décision relative à la libération des flux des élèves par l’élimination des examens officiels de 6e année fondamentale et de baccalauréat 1ère partie, l’évaluation diagnostique des élèves de 4e année, la généralisation de la réforme du secondaire en cours et le financement de l’accès gratuit de plusieurs milliers d’enfants à l’école.
Cependant, vu l’ampleur des nombreux problèmes auxquels le système éducatif continue de faire face, ces efforts très importants n’ont malheureusement pas suffi pour le mettre au niveau visé en sorte qu’il puisse remplir efficacement sa mission et fournir les résultats escomptés. Le temps mis à cet effet semble avoir été trop court et l’environnement sociopolitique très mouvementé dans lequel les interventions ont été engagées, n’ont pas non plus aidé à la réalisation des objectifs fixés.