Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Publications > Brèves :

Communiqué de presse : Vers la mise en place d’une industrie semencière de qualité durable en Haïti Charles, Jean (FAOHT) <Jean.Charles@fao.org> mer. 27/06, 20:59 Afficher tout (1 pièce(s) jointe(s) (2 Ko)) Télécharger Vers la mise en place d’une industrie semencière de qualité durable en Haïti

mardi 3 juillet 2018, par webmaster

Le mardi 12 juin, Le Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Jobert C. Angrand, a procédé à l’inauguration du Laboratoire National des semences, mis en place avec l´appui technique de l´Organisation des Nations Unies pour l´Alimentation et l´Agriculture (FAO) et le financement de la Banque interaméricaine de Développement (BID), à travers le programme de transfert de technologies aux agriculteurs (PTTA).

« Ce laboratoire permettra au service national semencier d´exercer son rôle régalien de contrôle de la culture semencière dans le pays, par la certification des semences, y compris celles importées, vendues sur le marché » a souligné M. Gasner Démosthène, Directeur du Service National Semencier (SNS).

De l´aveu du Ministre de l´Agriculture, Jobert C. Angrand, le secteur agricole haïtien et le Service national semencier (SNS) ont très longtemps souffert du manque d´une telle structure. « C’est une occasion de mettre à la disposition des agriculteurs, des semences respectant les normes » a –t-il déclaré. La qualité des semences garantira certainement un rendement agricole plus important, avec des retombées positives pour la sécurité alimentaire, en particulier dans le milieu rural.

Le Représentant de la FAO en Haïti, M. Nathanael Hishamunda, a insisté sur la durabilité de l´industrie semencière en mettant l´accent sur la nécessité que la production des semences de qualité s´accompagne de recherche agricole dynamique capable de proposer des espèces et des variétés climato-résilientes et à haut rendement dans les conditions écologiques d’Haïti.

Il est à souligner que la FAO a fourni un appui au Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement rural (MARNDR) pour l´élaboration d´un document de politique semencière et un avant-projet de loi semencière, qui serviront à renforcer le secteur.

Sébastien Gachot, représentant de la BID à cette cérémonie, a indiqué que son institution nourrit des attentes ambitieuses en ce qui concerne ce laboratoire, qui, croit-il, devrait permettre de renforcer le sous-secteur semencier en Haïti par la qualité de ses produits.

Cette qualité devrait être garantie par la formation des cadres du SNS, qui est l´un des volets du projet ayant abouti à la construction de ce laboratoire. Ainsi, le partenariat MARNDR-FAO-BID a permis à une trentaine d’agronomes issus des dix directions départementales de l’agriculture, du SNS et du secteur privé d´être formés sur les techniques de certification des semences et d’homologation des variétés. En outre, six boursiers haïtiens, dont trois ont déjà bouclé leurs études de Master II, viendront renforcer les ressources humaines du SNS.

Les attentes sont grandes en ce qui concerne ce laboratoire moderne. Le Ministre de l’Agriculture, Jobert C. Angrand, a donné le ton en déclarant que le temps de planter des semences non certifiées était révolu. Aussi, la FAO continuera à soutenir les initiatives du MARNDR visant l’amélioration structurelle durable du secteur semencier en Haïti.

Unité de Communication / FAO-Haiti

Jean Jacob CHARLES

Tel. : + (509) 4420 0726

Email : jean.charles@fao.org


Voir en ligne : Communiqué de presse : Vers la mise en place d’une industrie semencière de qualité durable en Haïti Charles, Jean (FAOHT) <Jean.Charles@fao.org> mer. 27/06, 20:59 Afficher tout (1 pièce(s) jointe(s) (2 Ko)) Télécharger Vers la mise en place d’