Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > La BIC :

BIC MARS 2020 : Covid-19, et quoi ?

mercredi 24 juin 2020, par webmaster

COVID_19 ET QUOI ? {{}}

Avec l’apparition du Corona Virus le monde affronte des défis complexes entrainant des pertes incommensurables mais aussi remet en question des modalités d’organisation de la vie individuelle et collective que nous avons cru évidentes. Une violente épidémie a explosé en Chine en décembre 2019 pour se transformer rapidement en une pandémie qui semble capable de bousculer l’ordre mondial.
Les chiffres disponibles montrent une vitesse de la maladie qui nourrit les pires inquiétudes dans les pays avec les systèmes de santé les plus faibles. 67 jours pour atteindre 100.000 infectés, 11 jours pour 200.000 et seulement 4 jours pour passer le cap des 300.000. Les problèmes de dépistage et la nondisponibilité des tests permettent de douter du taux réel de pénétration dans les pays du Sud.
La situation de la sous-région Caraïbe
Au niveau des pays de la Caraïbe la crise est dévastatrice avec des effets pervers sur la croissance et la pauvreté. Les phénomènes suivants sont particulièrement inquiétants : la chute des prix internationaux des produits de base, la rupture des chaines d’approvisionnement du commerce Mondial, la diminution drastique des activités touristiques et des voyages aériens et maritimes, la chute de l’Investissement direct à l’étranger, l’explosion des dépenses de santé, le monde de la cooperation internationales en train d’être sérieusement ébranlée mais en lueur de maintien de la solidarité. Cuba se montre présent au front à côté des pays dévastés par le virus.
HAITI
En Haïti les premiers cas sont déclarés et cette crise survient à un moment d’extrême vulnérabilité où le pays est frappé par un taux de croissance négatif, un effondrement de la monnaie nationale qui a perdu plus de 65% de sa valeur face au dollar US en 2 ans, une inflation de 21%, une crise alimentaire aigue avec une insécurité alimentaire touchant, plus de 3.7 millions et 2.5 millions vivent avec moins de 1.23 $Us par jour. En plus une crise politique sévère non résolue a conduit au pays « lock » et à l’effondrement de plusieurs institutions. La réponse s’annonce lente, compliquée et insuffisante avec les conséquences qu’on peut redouter.
Les leçons de la crise actuelle
Le Covid-19 semble nous obliger à un changement radical des bases du système mondial :
Les marchés locaux et nationaux doivent être traités de manière prioritaire en rapport avec le marché mondial. Par exemple la production mondiale de médicaments dépend à 80% des usines installées en République Populaire de Chine. La rupture des chaines d’approvisionnement crée des situations de pénuries, de chômage massif, d’insécurité alimentaire et de désorganisation de nombreuses activités productives. Il est important de renoncer aux dogmes appliqués dans le sud pour accorder la priorité aux investissements dans le secteur agricole, appuyer l’économie paysanne et tenter de construire une situation de souveraineté alimentaire. Un allégement de la dette des pays pauvres et une stricte régulation des marchés financiers apparaissent nécessaires. (…)

Yolette Étienne Directrice Pays ActionAid
Présidente du CLIO