Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Publications > Brèves :

Trentième édition de Nap Pale journal du GAFE

vendredi 3 janvier 2020, par webmaster

Le mot du Président...
2019 s’efface, 2020 s’affiche. Je ne m’éterniserai pas sur les mois passés, aussi difficiles et incertains qu’ils aient été. Ma conviction est qu’on ne peut plus se permettre de faire du surplace, on ne peut plus piétiner. Il faut que cela bouge ! Avec la mobilisation mondiale à laquelle on assiste, j’ai envie de sentir un vent d’espoir souffler sur Haïti, même s’il reste fragile si les citoyen-nes mobilisé-es et déterminées relâchent la pression. Le pays sera toujours verrouillé (peyi lòk) tout autant que la bonne décision n’est pas prise ; à savoir qu’il n’est plus question de changer le système mais plutôt de le détruire, mettre à mal un capitalisme débridé qui déshumanise la société et sacrifie l’environnement. Il est temps de proposer un nouveau modèle politique, économique et social afin que tout le monde vive mieux, ensemble, dans un environnement
sain, en relocalisant au plus près des territoires les outils de production, les services et les richesses. En cette fin d’année 2019, le GAFE a été mobilisé plus que jamais, présent sur tous les fronts, dans les dix départements d’Haïti et ailleurs en Europe. C’est au cœur de la tourmente que l’engagement s’exprime par des action concrètes. A vous d’en jugez en lisant ce trentième (!) numéro qui couvre la quinzième année de parution de N’Ap Pale ! 2020, tous les militant-es du mouvement national citoyen pour le climat, Alternatiba Haïti, les partenaires et sympathisant-es du GAFE sont mobilisé-es pour travailler autour du Pacte pour la Transition, pour continuer à mobiliser les citoyen-nes sur une nouvelle forme de gouvernance au niveau des territoires, et (r)éveiller la conscience citoyenne pour ne pas laisser notre avenir entre les mains de dirigeantes corrompu-es, indignes et de leurs complices
(comprenez celles et ceux qui ne se positionnent pas, qui ne dénoncent pas). Il me reste à vous dire qu’en 2020 la bataille ne sera pas facile mais la victoire reviendra aux citoyennes qui s’engagent et qui acceptent de prendre les risques qu’exige le basculement politique, économique, social et environnemental. Je formule le vœu que 2020 voit émerger une nouvelle génération de leader-es, intègres et honnêtes, loin des profils auxquels nous sommes trop habitués et dont nous ne voulons plus. Avant de conclure, je tiens à remercier l’équipe de rédaction de notre journal interne dirigée par Virginie Pochon qui ne compte pas ses efforts pour produire chaque semestre un nouveau numéro qui dresse un bilan des activités et ouvre les perspectives pour le GAFE.
David Tilus, ing. Président du GAFE