Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > La BIC :

BIC de JUIN : Le plaidoyer peut-il promouvoir un changement social

jeudi 28 novembre 2019, par webmaster

Le plaidoyer peut-il promouvoir un changement social ?

Le CLIO en tant que regroupement d’organisations de la société civile s’est doté de plusieurs objectifs dont celui « d’organiser des plaidoyers et/ou actions d’influence pour les membres et les non membres de l’Association qui en expriment le besoin » (Charte CLIO). En ce sens, depuis près de deux ans, le CLIO s’efforce de formaliser cet objectif à travers l’élaboration d’agendas d’influence (ou stratégie de plaidoyer). Les activités de plaidoyer se matérialisent à travers les commissions thématiques du CLIO mais pas seulement.
Le CLIO en tant qu’Association s’est doté du droit de réaliser des actions de plaidoyer, avec l’accord des membres, toutes les fois que la conjoncture l’a exigé. Avant de présenter les thèmes de plaidoyer des Commissions Éducation (CEC), Santé (CSC) et Agriculture et Environnement (CAEC) – la PEPA et la Résilience GRD- Réponse Humanitaire et Éthique sont à la phase de réflexion sur le choix de la thématique à adopter - nous avons jugé qu’il serait pertinent de revenir brièvement sur la définition du mot « plaidoyer » et sur les différents modes d’action du plaidoyer.

Le plaidoyer est conçu comme : - Un effort organisé des citoyens et citoyennes ; - Pour influencer la formulation, l’adoption et la mise en œuvre de politiques ou de programmes publiques ; - Par le biais d’arguments susceptibles d’interpeller les communautés et de convaincre les autorités étatiques pour que les décisions soient prises dans le sens de l’intérêt collectif (Droits et Démocratie, 2008).

Les modes d’actions du plaidoyer sont divers : le lobbying, le travail média ou encore la mobilisation citoyenne. Michèle Duvivier Pierre-Louis et Colette Lespinasse, lors d’une causerie organisée par le CLIO le 31 mai 2019 sur la société civile, sont revenues sur les moments déterminants de la lutte de certaines organisations de la Société civile qui a mené à la chute du Duvaliérisme. La fin du totalitarisme duvaliérien a aussi contribué à l’émergence d’une société civile revendicative qui a su utiliser le plaidoyer pour faire avancer certains droits sociaux, le mouvement féministe en est un exemple. Mme Pierre-Louis a su bien le démontrer en relatant les moments marquant de la lutte féministe.
Comment ces organisations ont su utiliser le cas emblématique d’une jeune militante morte dans une prison commune pour exiger la séparation des détenus féminins et masculins ou comment les organisations féministes ont pu obtenir une avancée concrète pour la protection des femmes et de leurs enfants avec l’adoption de la loi sur la paternité responsable.

Les commissions du CLIO ont adopté la même démarche. Ils sont partis ( Elles sont parti) d’un constat, d’une réalité observée sur leur terrain d’intervention pour proposer des thèmes de plaidoyer concrets et accompagner leurs partenaires et les communautés dans leur volonté de changement social. Ainsi, la CEC a décidé d’agir, contre la violence en milieu scolaire ou encore l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants. La CSC, pour l’augmentation du budget de la santé en Haïti. La CAEC, pour la protection et promotion de l’agriculture familiale.

Les cafés-clio, les notes de positionnement, les partenariats ou alliances avec le secteur public et privé sont autant de stratégies utilisées par les membres des commissions pour faire avancer leur agenda. Le plaidoyer cependant est une course de fond sur un parcours jonché d’obstacles.

Le changement visé ne survient pas du jour au lendemain et parfois les actions menées les plus déterminantes se font dans l’ombre. Pour reprendre les mots d’une chanson célèbre de Tracy Chapman : They’re talkin’’bout a revolution, It sounds like a whisper… Anne Laurence Buteau