Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Documentation :

FORET DES PINS : D’AUTRES MANIERES PLUS DURABLES D’AVOIR DES REVENUS

mardi 22 octobre 2019, par webmaster

Le programme Préservation et Valorisation de la Biodiversité (PVB) est une réponse de l’État haïtien, appuyé par la Coopération Suisse (DDC et HELVETAS Swiss Intercooperation), pour combattre la déforestation et la dégradation du paysage à l’Unité 2 Forêt des Pins par un usage durable des ressources forestières, une planification et un contrôle participatifs du parc naturel et la promotion d’alternatives économiques pour la population la plus pauvre.

Les habitants de l’unité II de foret des pins vivaient principalement de la culture du maïs, de l’élevage des ovins et bovins et de l’exploitation du pins (F. DESIR, 2014). La culture du maïs génère des revenus faibles de l’ordre de 10 000 gourdes par hectare et s’étend sur un long cycle de neuf mois. L’activité de l’élevage était très risquée en raison du manque de fourrage en période de sécheresse, de l’accès limité aux soins vétérinaires et de l’exposition aux risques hydro-météo. Le commerce de planches de pins et de « bois gras » étaient les principales sources de revenus des ménages. Les nouvelles techniques promues, ont permis à plus de 1 000 familles d’améliorer leurs revenus et de disposer des moyens économiques durables leur permettant de se détourner de l’exploitation minière des ressources forestières.

Des altervatives préconisées :
- Promotion du maraichage
- Amélioration des conditions de l’élevage
- Produits forestiers non ligneux