Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Commissions CLIO > Plateforme Eau Potable et Assainissement > Groupes de Travail > Collecte, Stockage et Traitement de l’eau à Domicile :

Stratégie Nationale Collecte et traitement d’eau à dominicile C_TED

jeudi 27 juin 2019, par webmaster

Résumé :
La stratégie nationale C-TED est un important outil de régulation du secteur EPA en Haïti. Elle est développée et appliquée dans le cadre du leadership institutionnel exercé par la DINEPA. Elle a pour ambition de contribuer à apporter de l’eau potable à ceux qui en sont privés et d’encadrer le développement du domaine C-TED en coordination avec l’ensemble des parties prenantes concernées. Elle doit aussi faciliter les interventions lors de crises humanitaires, sans toutefois nuire aux actions durables.
La stratégie C-TED tient compte de l’accès aux services en eau potable fournis par les opérateurs publics et privés, ainsi que des dispositifs institutionnels qui régissent l’organisation des instances étatiques concernées. Elle prend également en considération les crises humanitaires auxquelles Haïti est souvent confronté et les diverses expériences acquises dans le traitement de l’eau à domicile, notamment depuis 2010.
La stratégie C-TED repose sur 4 piliers qui orientent l’ensemble des directives énoncées. Le 1er pilier affirme que les usagers doivent être en mesure d’opérer des choix informés en ce qui concerne l’eau de boisson qu’ils consomment. A ce titre, la stratégie recommande que les usagers puissent accéder eux-mêmes aux options C-TED. Toutes les distributions de produits C-TED sont ainsi limitées aux crises humanitaires. Le 2ème pilier définit les situations où le C-TED devient une alternative pour l’approvisionnement en eau potable. Une absence de services en eau potable constitue ainsi le cas de figure prioritaire pour la promotion d’un recours au C-TED. A l’inverse, lorsque des services de qualité sont dispensés par des opérateurs publics ou privés, l’application du C-TED n’est pas requise. La stratégie évoque également d’autres situations, liées à des services partiels, en cours d’installation ou interrompus, où le C-TED peut faire figure de solution transitoire pour la fourniture d’une eau de qualité. Le 3ème pilier stipule que les options C-TED doivent prioritairement être fournies par le marché national. La stratégie encourage ainsi surtout le développement des options C-TED produites en Haïti et la mise en place de réseaux de distribution. Elle recommande les investissements privés, mais elle incite aussi les PTF à octroyer des aides permettant le développement des systèmes de marché. Le 4ème pilier établit l’importance du choix de la ressource en eau dans le cadre du C-TED. Le recours aux sources, aux forages équipés de PMH ou à l’eau de pluie doit ainsi être privilégié. En termes de traitement, la stratégie recommande la filtration et/ou la chloration réalisée/s au moyen de produits C-TED approuvés par le MSPP. La stratégie préconise aussi que la bonne conservation de l’eau au domicile des usagers soit systématiquement promue. Finalement, ces actions doivent être accompagnées par des mesures IEC destinées à orienter les usagers et à promouvoir les bonnes pratiques en matière d’eau potable et d’hygiène.
L’application de la stratégie C-TED repose sur 3 sources de financement représentées par les tarifs, par les taxes et par les transferts. Si la stratégie encourage le développement des tarifs associés aux achats effectués par les usagers ou le recours aux taxes provenant de financements publics, elle reconnaît néanmoins l’importance cruciale des transferts alloués par les bailleurs de fonds. A ce titre, la publication de la stratégie doit permettre l’octroi de nouveaux transferts, destinés à promouvoir le développement du domaine C-TED et à renforcer les capacités de certaines entités étatiques.