Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Commissions CLIO > Plateforme Eau Potable et Assainissement > Assemblées Générales :

Compte-Rendu Rencontre PEPA du 17 mai 2019 et documentation

vendredi 21 juin 2019, par webmaster

L’ordre du jour de la rencontre du 17 mai 2019

1) Présentation des résultats d’une étude de ACF sur les barrières au TED
2) Courte présentation d’une application pour la gestion de l’eau, en cours de développement, par Protos
3) Bilan organisation Café CLIO & Note de positionnement sur l’Assainissement (Objectif_ Public_ Message_ Temps d’élaboration_ Canaux de diffusion)
Divers :
4) Groupe de travail
5) Financement PEPA
6) Planification prochaine rencontre

Extrait du Compte-rendu

Barrière au CTED : « Une plus grande disponibilité et l’accessibilité, le cout de transport parfois supérieur à celui du produit, et la non disponibilité du point d’eau à proximité, sont parmi des blocages identifiés. Certaines personnes ont encore beaucoup de méfiance à l’égard du traitement d’eau à domicile.
La peur du choléra est un facteur important car les gens traitent leur eau de boisson juste pour se protéger contre celui-ci. Les non-pratiquants, disent que le produit est amer et trop chers.
Les gens ont progressé en termes de perceptions des maladies. Ils comprennent que les maladies diarrhéiques sont causées par des problèmes d’hygiène et d’assainissement.
On a aussi constaté les ménages ont du mal a assuré le traitement de l’eau après avoir puisé celle-ci. Les personnes pratiquantes ne connaissent pas vraiment le prix des produits de traitements d’eau car ils les reçoivent généralement en don. Toutefois, les gens sont prêts à payer 10 gourdes de plus si c’est un vendeur qui se présentent chez eux pour leur vendre le produit. 27% des consommatrices estiment que le prix du produit est trop élevé.
Ils sont quand même prêts à payer un prix compris entre 32 et 35 gourdes pour acheter le produit de traitement d’eau. Cette même étude est produite à une plus grande échelle sur d’autres communes. »

Une application pour la gestion de l’ea/ Protos :

« - Cet outil devra permettre ou faciliter la communication entre l’abonné et le gestionnaire puis générer un rapport. C’est une application hiérarchisée. Le gestionnaire de zone (exemple : les gestionnaires de zones) placé plus haut dans la chaine aura une vue globale sur tout le système. C’est un projet pilote pour les 3 CAEPA susmentionnés mais dans la perspective devra s’étendre sur tout le territoire.
-  Le gestionnaire de zone a le rôle de signaler les problèmes sur le réseau, la fiche remplie et publiée sur le site, s’appelle ticket. Et le suivi se fait par le gestionnaire de fontaine.
-  En termes de développement de cette application, il y a des données qui sont encodées, le gestionnaire de zone et le gestionnaire de fontaine sont déjà codés sur le système l’objectif de cette application est de permettre un meilleur accès à l’eau potable en Haiti. »