Cadre de Liaison Inter-Organisations • Haiti
CLIO un travail collectif et la promotion du dialogue

Accueil > Commissions CLIO > Plateforme Eau Potable et Assainissement :

Rapport d’un Atelier de capitalisation sur la Protection des Sources AHAAMES

mardi 18 juin 2019, par Stephen

L’eau devient une ressource de plus en plus rare dans le monde. À travers un atelier de capitalisation sur la protection des sources conduite par AHAAMES en 2016 des constats alarmants, sont présentés ...
En voici un extrait :
" a) L’exploitation continue des terres attenantes aux sources d’eau telle que pratiquée actuellement conduit à leur pollution et leur tarissement. Les sources d’eau sont menacées sur trois aspects : Diminution de la ressource en eau, détérioration de la qualité de l’eau, dégradation des ouvrages de captage.

b) La commune et la section communale ont des compétences pour assurer : la protection des sources et des cours d’eau ; la lutte contre l’insalubrité, les pollutions et les nuisances ; prévention et lutte contre les feux de brousse ; la lutte contre la divagation des animaux ; la coupe illégale des arbres, les actes de vandalisme contre les sites protégés dans le respect des normes nationales (décret décentralisation 2006).

c) La stratégie de protection des sources repose sur 3 grands axes : une démarche intégrée (animation, réglementation, restauration du bassin versant, suivi-évaluation), une prise en charge locale (CASEC, Comité d’eau potable, Comité d’exploitant) et une approche zonage (zone1, Zone 2, Zone 3).

d) Le périmètre immédiat de la source (zone 1) est mise en défens. Les zones 2 et 3 sont à négocier pour le maintien d’une bonne couverture végétale et le respect des règles de bonnes pratiques environnementales. La zone 1 sert à protéger la source de la malveillance, de la défécation, de l’intrusion des animaux et autres activités néfastes. Les zones 2 et 3 sont destinées à offrir de meilleure possibilité d’infiltration d’eau, réduire les risques de destructions des infrastructures de captage par les eaux de ruissellement et prévenir les risques de contamination.

e) La protection totale des zones 1 mérite une grande négociation avec les exploitants. La majorité des collectivités territoriales ne sont pas bien informées de leur pouvoir réglementaire. La mise en œuvre du projet par les acteurs locaux créé un rapprochement et augmente la conscientisation collective sur la gestion des ressources naturelles.
Suite à cette présentation, des questions/contributions/éclaircissement ont porté sur les aspects suivants :
• Délimitation périmètre. Les périmètres de sécurité sont définis en fonction du cadre légal en vigueur. Le zonage tient uniquement compte de l’aspect topographique (bassin topographique), l’aspect hydrogéologique n’est pas pris en compte en raison de manque d’expertise, d’outils et de moyens. Toutefois, arriver à une bonne gestion du bassin topographique de la source est considéré comme une étape importante.

• Négociation foncière. Helvetas n’intervient pas dans les questions/négociations foncières. Il ne fait qu’accompagner les acteurs locaux dans le processus. La priorité de protection est accordée aux sources captées. Qu’importe le mode de tenure des parcelles immédiates des sources, elle fait l’objet de protection.

• Success story. Helvetas n’a pas la prétention de présenter ses expériences comme des succès bien qu’il y ait des changements positifs qui résultent de ses actions. L’objectif est d’échanger les leçons tirées de l’expérimentation de la vision et stratégie de protection des sources et obtenir des partenaires (membres de la PEPA et invités à l’atelier) des propositions pour faire face aux défis. ( ...)’’